#2 [La sexualité] Faut que ça glisse !


©Netflix


Pendant un mois, chaque semaine, nous (Manon Cerdan* et Mélissa-Asli Petit**) avons choisi d’analyser des scènes tirées de la saison 1 de Grace & Frankie. Cette semaine, on parle de lubrifiant et de sécheresse vaginale !

Pourquoi ? Parce que les séries font partie de nos quotidiens, participent à façonner nos modes de vie, nos identités, et nous questionnent sur nos représentations.

Avec Jane Fonda (Grace) et Lily Tomlin (Frankie), qui se retrouvent à plus de 70 ans à cohabiter à la suite de leur rupture avec leur conjoint respectif, on découvre des sujets rarement évoqués à ces âges de la vie : amour, amitié, sexualité, vie de couple à plus de 70 ans. Ces thèmes, parce qu’ils sont universels, parlent à chacun de nous, et surtout nous éveillent à nous-mêmes en nous proposant de repousser nos limites. Cette série nous donne à voir des possibles pour projeter peut-être d’autres désirs, d’autres rêves, d’autres aspirations.


Et si on osait parler de sécheresse vaginale ! Oui, c’est un sujet comme un autre à aborder sur la thématique du corps des femmes. Saviez-vous que 34 % des femmes âgées de 57 à 69 ans se plaignent de sécheresse vaginale, selon une étude réalisée par la Study of Women Across the Nation (SWAN) ?* Cependant, lorsqu’elles consultent leur médecin, la moitié de ces femmes n’en parle pas.

Heureusement, dans la série Grace & Frankie, Grace vivra relativement bien sa première fois avec Guy, comme nous en avons parlé dans notre premier article, notamment grâce au lubrifiant « fait maison » de Frankie. Dans l’épisode 8, avant que la première nuit d’amour n’ait lieu, Frankie met les pieds dans le plat avec Grace et l’alerte : « Et quid de la sécheresse vaginale ? Tu n’es pas inquiète ? ». S'ensuit une conversation décomplexée entre les deux amies puis avec la fille de Grace, Brianna, qui s’intéressera au produit…

« Ma gynéco dit qu’il ne faut pas mettre dans son vagin quelque chose qu’on ne mettrait pas dans sa bouche ! » (Frankie)

Pendant deux épisodes, la question du lubrifiant va être abordée de différentes façons. D’abord par Frankie pour alerter Grace. L’échange entre les deux amies est alors didactique car Frankie explique que « quand notre corps vieillit, notre vagin cesse de produire son lubrifiant naturel », et celle-ci garde précieusement son pot de lubrifiant (préparé à base d’igname) … dans le réfrigérateur !

Mais le sujet n’en reste pas tout à fait là. Le lendemain matin, Brianna, la fille de Grace passe alors que Frankie est en train de préparer le lubrifiant dans sa marmite. Brianna demande alors « Et tu l’utilises ? », ce à quoi elle répond « On l’utilise toutes les deux ! ». Face à la mine choquée de Brianna (qui découvre que sa mère a une vie sexuelle, oui oui oui !), Grace lui apprend que « 84% des femmes ménopausées souffrent pendant le sexe ». Une idée qui fera son chemin puisque, au moment de trouver son prochain produit phare pour relancer son entreprise de cosmétiques, Brianna choisira le lubrifiant avec l’argument : « Il y deux fois plus de vagins secs que de vagins mouillés, et pas juste des vieux. Certains vagins jeunes sont secs aussi. Le lubrifiant intime, c’est pour tous les âges ! »

En effet, cet inconfort n’est pas réservé aux plus âgées. Un sondage Durex a montré que « près de la moitié des femmes avouait supporter une gêne pendant le sexe parce qu’elles ne savent pas ce qui est ‘’normal’’ ». Sur 2000 femmes interrogées pour l’enquête, une sur six, soit 16% d’entre elles, a avoué souffrir d’un inconfort pendant un rapport sexuel, « souvent » ou « tout le temps ». Et la lubrification est le problème n°1. En effet, parmi les raisons de cet inconfort : la sécheresse vaginale, le manque d’excitation ou l’utilisation d’un préservatif pas assez lubrifié**.

Le corps des femmes révèle d’innombrables facettes et parfois douleurs, qui peuvent se résoudre si on y prête attention. A ce jeu-là, il y a toute une économie qui est encore à développer et surtout à mettre en avant, non pas à travers des préjugés ou stéréotypes, mais bien en montrant les réalités des corps féminins et en apportant des réponses concrètes. Tout un challenge à relever !


[La série américaine Grace & Frankie a été produite et diffusée sur la plateforme de streaming Netflix. Avec sept saisons depuis sa création en 2015, elle est la série originale Netflix avec le plus d’épisodes.]


*Source : Sécheresse vaginale : 50 % des femmes en souffrent à la ménopause, Santé Magazine, disponible sur https://www.santemagazine.fr/actualites/actualites-sante/secheresse-vaginale-50-des-femmes-en-souffrent-a-la-menopause-332316

** Source : « La moitié des femmes ressentent de l’inconfort pendant un rapport sexuel. Et voici pourquoi. », Neon Mag, disponible sur https://www.neonmag.fr/la-moitie-des-femmes-ressentent-de-linconfort-pendant-un-rapport-sexuel-et-voici-pourquoi-557349.html


____________________________________________________________________________________________________________________


*Après plusieurs années dans le marketing du cinéma, Manon Cerdan est devenue juriste spécialisée en droit des usagers, puis directrice d’EHPAD et plus récemment directrice formation en accueil familial (dispositif alternatif aux EHPAD). Aujourd’hui, elle travaille sur les représentations de la vieillesse et des métiers du care dans le cinéma et les séries.


**Docteure en sociologie, Mélissa-Asli Petit a fondé et dirige Mixing Générations. Elle s'intéresse au vieillissement pour mener une réflexion plus globale, cherche à créer des ponts entre les âges et les cultures, et à questionner la place des femmes, notamment âgées, dans la société et dans les médias.

Posts Récents
Archives
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square